Menu

Pierre Gattaz

Président du MEDEF / Président du Directoire de Radiall Group

  • Partage

Présentation

Elu président du MEDEF le 3 juillet 2013, Pierre Gattaz est né le 11 septembre 1959. Président du
directoire de Radiall, après avoir redressé et dirigé une PME et une ETI, Pierre Gattaz est un
entrepreneur qui s’est très tôt engagé dans la défense et la promotion de l’entreprise.

  • Diplômes
    Ingénieur diplômé de l’Ecole nationale supérieure des Télécommunications de Bretagne, Pierre
    Gattaz est également titulaire d’un « Certificate in Administration management » de George
    Washington University (Etats-Unis).

 

  • Expérience en entreprise
    Cette double expérience lui ouvre en 1984 les portes de Dassault Electronique qu’il intègre en tant
    qu’ingénieur d’affaires avant de devenir chef de projet export.
    En 1989, il délaisse la carrière de cadre et se lance dans l’aventure entrepreneuriale en prenant la
    direction de Fontaine Electronique, une PME en retournement de 45 personnes qu‘il contribue à
    redresser. Il occupe ensuite les mêmes fonctions à la tête de Convergie, une ETI de 200 personnes
    dans le secteur de l’énergie, filiale du groupe Dynaction.
    En 1992 il rejoint la direction de l’entreprise familiale Radiall. A sa tête, Il y affronte la crise de
    1993 qu’il surmonte en recentrant l’activité sur la téléphonie et en développant une stratégie
    offensive d’exportation. Cette réorganisation couronnée de succès est touchée de plein fouet par la
    crise des télécoms de 2001. Pierre Gattaz se saisit de ce retournement pour mener une réflexion
    sur les marchés du futur et l’évolution de la filière électronique française. Un nouveau cap s’impose. Place à
    l’innovation et à l’excellence opérationnelle. Il décide de réorienter la société vers la défense,
    l’aéronautique, le spatial, l’automobile, le secteur médical et l’instrumentation et d’explorer de
    nouveaux marchés, comme l’Inde, la Chine, le Japon. Pour cela, il met en place une politique
    d’amélioration fondée sur la réorganisation des circuits de production, l’intelligence collective avec
    l’implication et la responsabilisation de tous les salariés et la culture de la relation avec les clients.
    Au terme de trois crises gérées sans recours à l’endettement, Radiall récolte aujourd’hui les fruits
    de ces réorientations successives fondées sur l’analyse prospective des marchés du futur. Dernière
    entreprise patrimoniale de ce secteur et leader de la fabrication des composants électroniques,
    connectique et coaxiale, Radiall est aujourd’hui une société internationale référencée chez Boeing
    et présente sur quatre continents : Etats-Unis, Mexique, Inde, Chine. Sous la direction de Pierre
    Gattaz, président du directoire depuis 1994, la société a vu son chiffre d’affaires passer de 70 millions
    en 1992, dont 50 % à l’exportation, à 230 millions en
    2013 (85 % à l’exportation). Soit un chiffre d’affaires en hausse de 6,8 % avec une augmentation de
    36,2 % de la marge opérationnelle courante et de 33,3 % du résultat net, en 2013 par rapport à 2012.
    Dans ses neuf usines, dont cinq en France, (quatre usines en France en 1992), Radiall emploie
    2 700 personnes (1 000 salariés en 1992).

 

  • Engagement professionnel
    A la tête successivement d’une PME, d’une ETI et d’une entreprise patrimoniale, Pierre Gattaz a
    souhaité rapidement mettre son expérience multiple de l’entreprise et sa connaissance des
    filières d’avenir au service des structures professionnelles. En 1999, il est élu président du Syndicat
    des industries de composants électroniques passifs (SYCEP) qui deviendra par la suite Groupement
    professionnel des industries de composants et systèmes électroniques (GIXEL). Un engagement qu’il
    confirme en créant la FIEN (Filière des Industries électroniques et numériques) en 2002 qu’il préside
    jusqu’en 2007. La crise des subprimes à cette date renforce sa motivation de redresser l’économie
    française et de soutenir les entreprises. En
    2007, il est élu président de la FIEC (Fédération des industries électriques, électroniques et de
    communication), qui regroupe 30 syndicats industriels, et intègre le Conseil exécutif du MEDEF. A ce
    titre, il est membre du bureau de l’UIMM de 2007 à 2013. De juillet 2010 à juillet
    2013, il est également président du GFI (Groupe des fédérations industrielles – 17 fédérations
    industrielles représentant 80 % de l’industrie française), membre du bureau du CNI (Conseil national
    de l’industrie) et membre fondateur de La Fabrique (think tank de l’industrie).
    Les difficultés des entreprises françaises victimes des effets de la crise et des politiques
    économiques successives, conduisent naturellement Pierre Gattaz à vouloir s’investir plus pour
    redresser le pays et ainsi à se présenter à la présidence du MEDEF. Le 3 juillet 2013, il est élu
    président avec 95 % des voix, pour un mandat de 5 ans.
    A la tête du MEDEF, Pierre Gattaz s’est fixé une priorité : développer l’emploi en donnant aux
    entreprises les moyens et les conditions d’être compétitives dans un environnement de confiance,
    seule façon de restaurer la croissance indispensable au redressement de l’économie.

 

  • Publications
    Pierre Gattaz a développé ces convictions dans trois ouvrages. « Le printemps des Magiciens », paru en
    2009 aux éditions Nouveau Monde, est un plaidoyer en faveur de l’industrie en France. Dans les « Les 7
    piliers de la croissance » (édition Nouveau Monde, mars 2013), il analyse les difficultés de notre pays et
    présente, à partir de son expérience de chef d’entreprise, sa vision de l’économie et ses propositions
    pour retrouver croissance et emplois. « Français, bougeons nous ! » (édition Nouveau Monde, octobre
    2014) est un appel enthousiaste pour une dynamique de croissance et d’emploi sur le territoire à
    travers un objectif : Faire gagner la France à horizon 2020. Enfin, il est l’auteur de « La France de tous
    les possibles » (édition Débats publics, avril 2016), ouvrage dans lequel il présente ses convictions pour la
    réussite de la France, réconciliant l’Entreprises, le goût du travail et le capital.

 

  • Etat civil et distinctions
    Marié et père de quatre enfants, Pierre Gattaz est chevalier de la Légion d’honneur et officier dans
    l’ordre national du Mérite.